Accès à l'Extranet client

Règlement de comptes entre amis au procès Messier

Règlement de comptes entre amis au procès Messier

Le procès Messier

Règlement de comptes entre amis au procès Messier

Jean-Marie Messier, à l'occasion de son procès devant la cour d'appel, a envoyé des piques à son successeur à la tête de Vivendi, Jean-René Fourtou, et à l'ancien patron de Canal Plus, Pierre Lescure.

Jamal Henni
Le 30/10/2013 à 20:00

- +

La troisième journée en appel du procès de Jean-Marie Messier, mercredi 30 octobre, aurait pu être intitulée "règlements de comptes entre amis".

En effet, l’ancien PDG de Vivendi a multiplié les piques. D’abord, contre Pierre Lescure, l’ancien patron de Canal Plus qu’il a remercié en avril 2002. "J’aurai dû prendre des décisions de management plus tôt. Canal Plus était la principale source de cash flows négatifs", regrette J2M, ajoutant, lourd de sous-entendus: "les manipulations, ça existe…".

 

Le putsch de Fourtou

 

Autre cible: Jean-René Fourtou, son successeur à la tête du groupe, qui avait déclaré en prenant ses fonctions que Vivendi était "au bord du gouffre". Interrogé sur cette déclaration, J2M répond: "il n’en était rien. Jean-René Fourtou a trouvé un milliard d’euros en dix jours. Mais il a dû justifier sur le plan médiatique le putsch dont il était le bénéficiaire final".

Avec son ancien bras droit, Guillaume Hannezo, c’est plus compliqué. Les deux hommes, tous deux condamnés en première instance, passent de longues heures assis côte à côte sur le banc des accusés, papotant amicalement lors des pauses. Jean-Marie Messier ne critique jamais son ancien n°2, assure ne pas regretter son recrutement, et "n’avoir jamais envisagé de le virer".

 

J2M "à la limite de l'épate"

 

Mais la position de Guillaume Hannezo est plus délicate. En effet, à l’époque, le directeur financier écrivait à son supérieur des notes au vitriol -notes qui feront plus tard le bonheur de la presse et des juges. Ainsi, mercredi, la présidente Mireille Filippini a relu le plus célèbre –et le plus méchant- de ces mémos, datant de début 2002, où Guillaume Hannezo dit être "à la place du mort" et reproche à J2M "une communication à la limite de l’épate".

Onze ans plus tard, difficile donc pour Guillaume Hannezo de dire que tout allait mieux que bien. Il utilise donc la litote. "Jean-Marie était à cette époque de plus en plus oxygéné... Je trouvais [sa communication] totalement à côté de la plaque. Il voulait sortir des pages saumon, j’essayais de l’y ramener…".

A la lecture de ce mémo incendiaire, Jean-Marie Messier répondit, furieux: "ce commentaire entre insulte, humiliation et affection est totalement déplacé". Mais J2M "ne m’a pas viré, malheureusement pour moi…" conclut, doux amer, Guillaume Hannezo

Publié le 31/10/2013

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier